Quand une marque de streetwear s'engage pour la bonne cause

Publié le par Chahinez Bouraoua

Il y a des projets qui nous marquent plus que d’autres. C’est le cas du concept pensé et crée par un jeune marocain de 24 ans, Mouhsine Sarhdaoui. Il a lancé en 2010 sa marque de vêtement Sine Wear.

 

408350_287459834633894_100001096394788_840863_1099294652_n.jpg


Une idée qui a eu le temps de germer puisqu’elle date de plusieurs années. Et puis, la situation diplomatique et sociale de la Palestine et particulièrement le sort réservé aux jeunes palestiniens ont apporté le déclic qu’il fallait pour lancer le projet. Un intérêt qui deviendra un objectif concret pour l’entreprise. En effet, 10% des bénéfices vont directement à une association pour la Palestine, le CBSP (Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens) : voilà le concept original que propose Sine Wear.

Et c’est, entre autres, grâce à cet aspect humanitaire que la marque s’est rapidement développée et a conquis des clients fidèles.

Des artistes urbains célèbres tels que Mokobe, Médine ou Kerry James par exemple, ont représenté Sine Wear.

 

Au départ exclusivement masculine, la ligne de vêtement s’est élargie et s’est vue ajouter une gamme féminine jouant sur les couleurs et les formes des vêtements. La marque propose également des accessoires diversifiés et mixtes cette fois-ci tels que des bracelets ou encore des badges.

 

Pour plus de renseignement sur la marque ou pour commander, faites un tour sur le site internet www.sine-wear.com ou sur la page facebook www.facebook.com/SineWearOfficiel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> En effet très belle démarche venant de Sine Wear, qui est sans aucun doute l'une des marques les plus populaires dans le domaine du streetwear. Ils ont d'ailleurs encore plus étendu leur gamme de produit dernièrement étant donné qu'ils vendent même des coques pour téléphones portables à présent<br /> ! J'espère tout de même qu'ils ne vont pas trop s'éloigner de leur domaine de prédilection, qui reste le streetwear.<br />
Répondre